Le Jury de Présélection 2021 - Tech4Islands | La French Tech Polynésie

Le Jury de Présélection Tech4Islands 2021

Faites connaissance avec le Jury de Présélection, composé de représentants du monde de l’économie, de l’entrepreneuriat, de la recherche et de l’innovation du Pacifique, en charge de la sélection des 16 Finalistes du concours international Tech4Islands Awards 2021.

Christelle LEHARTEL

Gouvernement de la Polynésie française

Ministre de l'Éducation, de la Modernisation de l'Administration, en charge du Numérique


Christelle LEHARTEL

Née le 09 décembre 1964 à Papeete (Tahiti), professeure des écoles depuis 1988 et Directrice d’école depuis 2015, Christelle LEHARTEL est élue conseillère municipale de la ville de Papara de 2001 à 2020 et assume la fonction de Maire de la commune en 2015.

Nommée Ministre de l’éducation, de la jeunesse et des sports de mai 2018 à septembre 2020, elle est depuis le 17 septembre 2020 Ministre de l’éducation, de la modernisation de l’administration en charge du numérique.

Elle est notamment Présidente de la commission consultative de l’aide au digital, Présidente de la commission consultative du dispositif de soutien à la création audiovisuelle et numérique, Présidente du Haut comité de l’éducation, Présidente de l’observatoire de l’économie numérique et membre du comité de pilotage (COPIL) « SMART POLYNESIA ».

Les dernières actions menées par son ministère en matière de numérique : le lancement de l’expérimentation télé-enseignement entre l’archipel des Tuamotu et Tahiti, les Assises du numérique éducatif de Polynésie française, du 25 au 27 mars 2021, le lancement de la bibliothèque numérique de littérature jeunesse (www.ebooks.education.pf) en février 2021.

Thomas MOUTAME

Syndicat pour la Promotion des Communes de Polynésie française

Maire de Taputapuatea


Thomas MOUTAME

Titulaire d’un diplôme de Brevet agricole, Thomas Moutame a enseigné l’agriculture pendant 11 ans en Centre des Jeunes Adolescents (CJA).

Maire de la commune de Taputapuatea depuis 1997, il entame en 2021 son 5e mandat. Représentant à l’Assemblée de la Polynésie française, il a également été ministre de l’Agriculture. Il est 7e vice-président du SPCPF en charge du département « restauration scolaire » et du dossier restauration communale et sociale.

Fervent défenseur de l’agriculture biologique, il prône la production des produits locaux ainsi que leur réintégration dans l’alimentation, et notamment celle des enfants. Il a créé au sein de sa commune les « cooking classes » afin de soutenir cette démarche par le développement de l’éducation au goût.

Fervent défenseur du partage et de la transmission des savoir-faire, il diffuse auprès des autres communes, en partenariat avec le CJA de Papeete, la valorisation des déchets de poisson dans la confection d’engrais naturels et respectueux de l’environnement.

Jean-Christophe AUFFRAY

Haut-Commissariat de la République en Polynésie française

Délégué Territorial à La Recherche et à la Technologie


Jean-Christophe AUFFRAY

Titulaire d’un doctorat en biologie évolutive, Jean-Christophe AUFFRAY est recruté chercheur au CNRS en 1990. Il crée et dirige le Groupement de Recherche CNRS « Morphométrie et l’Évolution des Formes » (2000-2003) puis dirige, entre 2006 et 2013, l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISEM) de l’Université de Montpellier, du CNRS et de l’IRD.

Il a présidé le conseil scientifique de l’Institut Ecologie et Environnement (INEE) du CNRS (2006-2010) et a été chargé de Mission pour la Biodiversité au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (2009-2011).

Avant de prendre ses fonctions de Délégué Territorial pour la Recherche et la Technologie en Polynésie française en février 2021, Jean-Christophe AUFFRAY a fait plusieurs aller-retours entre la recherche et la diplomatie scientifique comme attaché puis conseiller pour la science et la technologie dans les ambassades de France en Israël (2003-2005), au Canada (2013-2017) et au Japon (2017-2021).

Priscille Tea FROGIER

Délégation à la Recherche de la Polynésie française

Déléguée à la Recherche


Priscille Tea FROGIER

Docteur en sciences, spécialité chimie organique, de l’Université de Nice – Sophia Antipolis, Priscille Tea FROGIER, forte de sa formation académique et de ses expériences dans l’administration ainsi qu’en cabinet ministériel, prend la direction du service polynésien de la délégation à la recherche en 2000.

Elle en assurera la direction jusqu’en septembre 2014, date à laquelle elle est appelée par le Président de la Polynésie française Edouard FRITCH à rejoindre son gouvernement en tant que ministre du Travail et du Dialogue social, de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Recherche et de la Condition féminine.

Elle se verra confier la charge de différents portefeuilles au sein des gouvernements FRITCH durant ses 6 années de mandat ministériel.

En novembre 2020, elle retrouve la direction de la délégation à la recherche, un service de la Polynésie française qui a pour mission principale de « préparer, coordonner, animer et suivre la mise en œuvre de la politique de la recherche de la Polynésie française ».

Aurélie THOMASSIN

Communauté du Pacifique

Territorial Coordinator PROTEGE for French Polynesia


Aurélie THOMASSIN

Docteur en Géographie de la conservation et spécialisée sur la protection de la biodiversité marine outre-mer, Aurélie THOMASSIN a travaillé 7 ans dans l’océan Indien, basée à l’IRD de La Réunion sur des thématiques telles que la gestion intégrée des zones côtières, l’acceptation sociale et la gouvernance des aires marines protégées.

Chargée de mission « Biodiversité marine, récifs coralliens et pêche » au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire durant plus de 6 ans, elle œuvre aux échelles nationales, européennes et internationales pour la défense de la biodiversité, notamment en outre-mer.

Aurélie assure le pilotage et l’animation de l’Initiative Française pour les Récifs Coralliens (IFRECOR) en concertation avec le Ministère de l’Outre-mer, ainsi que la présidence française de l’Initiative Internationale pour les Récifs Coralliens (ICRI) de 2016 à 2018.

Elle rejoint la Communauté du Pacifique (CPS) en mai 2019 en tant que coordonnatrice territoriale du programme PROTEGE (XIe FED régional) pour la Polynésie française.

Basée à Papeete, cette nouvelle étape répond à sa volonté de se rapprocher des acteurs et des problématiques de terrain pour la mise en œuvre d’actions concrètes au bénéfice des Polynésiens et de la magnifique biodiversité de cette région du monde.

Heiura ITAE-TETAA

La French Tech Polynésie

Présidente


Heiura ITAE-TETAA

Diplômée depuis 2009 d’un Master en Sociologie de la communication et Animation des territoires, Heiura Itae-Tetaa a été journaliste puis responsable d’une filière universitaire, pour après devenir responsable communication et marketing digital et enfin auto-entrepreneur.

Après avoir été sélectionnée par l’incubateur de la CCISM, Prism, pour faire partie de la 3ème promotion de startups innovantes en Polynésie française en 2018, elle lance son entreprise : Speak Tahiti-Paraparau Tahiti. Cette année lui aura permis de côtoyer de près les différents porteurs de projets et de vivre l’entreprenariat innovant et naissant du fenua.

Membre de la première heure de l’association La French Tech Polynésie, elle est choisie en juin dernier pour présider La French Tech Polynésie.

Gérard SIU

Cluster Maritime de Polynésie française

Vice-Président


Gérard SIU

Membre fondateur et président du Cluster maritime de Polynésie française de 2014 à 2020, Gérard SIU est un entrepreneur reconnu en Polynésie française. Il est récipiendaire de la Médaille du Mérite maritime.

Diplômé de l’université de Berkeley, Californie, en psychologie et business administration, il a cofondé de nombreuses entreprises dans divers secteurs. Ses domaines de prédilection concernent le maritime, les matériaux de construction, la logistique et les transports.

Au titre de ses fonctions de représentations professionnelles, il est également membre-fondateur du syndicat du nautisme Tai Moana et de la Coopérative des aquaculteurs de Polynésie française.

Gérard SIU est un des principaux promoteurs actifs, depuis des années, de l’économie maritime comme moteur de l’autonomie économique de la Polynésie.

Jean-Marc MOCELLIN

Tahiti Tourisme

Directeur général


Jean-Marc MOCELLIN

Après des études de gestion Hôtelière et de Tourisme, Jean-Marc MOCELLIN a fait sa carrière dans des chaînes hôtelières internationales de luxe qui l’ont d’abord emmené à Londres où il est recruté dès la sortie de ses études. Il se spécialise dans les ouvertures d’hôtels Sheraton au Benin, au Nigeria, au Gabon et en Egypte en gravissant l’échelle hiérarchique.

Il rejoint le groupe Shangri-la à Fiji à la direction d’exploitation du plus grand resort de l’époque, le Shangri-la’s Fijian resort puis la Direction Générale du Shangri-la à Nadi.

Il se rend ensuite à Tahiti où il se passionne pour la Polynésie pendant 23 ans en prenant la tête du légendaire Beachcomber qu’il rénove, agrandi et converti en Intercontinental Resort Tahiti tout en étant co-président des hôteliers.

Le besoin d’un nouveau challenge en Asie l’emmène à repartir pour prendre la direction de l’Intercontinental Hua Hin en Thaïlande puis il signe pour ouvrir l’Intercontinental PhuQuoc au Vietnam.

L’opportunité de prendre la direction de Nouvelle-Calédonie Tourisme sur son île natale, le décide à réorienter sa carrière. Il s’engage ainsi dans le marketing de destination en prenant le poste de DG de Nouvelle-Calédonie Tourisme.

Depuis le 6 avril 2020, en pleine crise sanitaire, Jean-Marc MOCELLIN a relevé le défi de prendre la tête de Tahiti Tourisme.

Caroline MESSIN

Bpifrance

Déléguée Territoriale Pacifique


Caroline MESSIN

Après des études juridiques complétées par un diplôme de l’Institut des Techniques Bancaires, Caroline MESSIN a commencé son parcours professionnel dans une fonction de commerciale pour la clientèle professionnelle puis entreprises.

Elle intègre en 2000 la BDPME devenue Bpifrance après 10 années d’expérience dans 2 banques de réseau. Elle intègre le réseau île de France en tant que chargée d’affaires puis déléguée financement.

Après 20 ans de front elle part au siège pour s’occuper des nouveaux produits au sein de la direction du développement et du marketing (prêt vert, aide à la réindustrialisation, prêt Eco Energie…). Elle anime ensuite sous la responsabilité du directeur de réseau une équipe en charge de l’animation du réseau. Elle s’occupe de gestion de projet informatique, de créer de nouveaux outils et de nouvelles applications pour simplifier le quotidien des collaborateurs (parcours digital, demande de prêt en ligne…), suivi du plan d’action commercial…

Caroline MESSIN choisit de revenir dans le réseau en septembre 2019 sur une création de poste et devient déléguée territoriale Pacifique. Son parcours lui permet d’implanter Bpifrance et de commercialiser la gamme des produits disponibles sur le territoire. Elle couvre la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie Française et Wallis et Futuna. Elle est rattachée à la Direction du Réseau Outre-Mer pilotée par Dominique CAIGNART.

Christophe CARBOU

Incubateur et Accélérateur d’Entreprises Innovantes ADECAL Technopole de Nouvelle-Calédonie

Directeur du Pôle Innovation


Christophe CARBOU

De formation scientifique, Christophe CARBOU a démarré sa carrière en mode startup en participant à la création d’un laboratoire d’ingénierie et caractérisation de matériaux innovants puis à rejoint un incubateur régional pour assurer simultanément et en équipe l’animation d’un incubateur académique à Poitiers, d’incubateur image et jeux vidéo à Angoulême, d’un incubateur généraliste à La Rochelle et enfin d’un incubateur ESS à Niort.

En 2014 il prend ses fonctions en Nouvelle-Calédonie pour démarrer, ‘from scratch’ avec les acteurs locaux, une trajectoire ambitieuse de l’innovation en milieu insulaire Océanien.

Directeur du Pôle Innovation de la Nouvelle-Calédonie, Christophe propulse les programmes d’incubation et d’accélération du territoire calédonien. C’est désormais plus de 62 Startups accompagnées et des premiers succès à l’international.

Christophe accompagne aussi les collectivités, consulaires, structures d’appui et financeurs du territoire dans la construction de l’écosystème local de l’Innovation.

Annaïg LE GUEN

CNRS, CRIOBE, membre du Consortium RESIPOL

Directrice du CRIOBE


Annaïg LE GUEN

Ingénieure en Mécanique et Energétique, docteur en physique (aéro et hydro-dynamique) Annaïg LE GUEN a travaillé dans le privé (Porsche en Allemagne, IBM, BNP PARIBAS). Fin 2006, elle intègre le CNRS pour monter une cellule de coordination des Programmes interdisciplinaires de recherche.

Annaïg a travaillé sur les « Très Grandes Infrastructures de Recherche » au CNRS puis au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. De 2014 à fin 2018, elle a dirigé une Unité de Recherche en Guyane française où elle a géré la Station de recherche internationale des Nouragues et monté le projet de station d’étude du milieu littoral.

Depuis 2019, nommée Directrice du CRIOBE, une unité de service et de recherche implantée à Perpignan et en Polynésie française où se trouve la Station d’écologie expérimentale internationale, Annaïg LE GUEN met en œuvre une stratégie de l’Unité de recherche dont les projets se focalisent sur « Les récifs coralliens de demain ».

Nabila GAERTNER-MAZOUNI

Université de la Polynésie française

Vice-Présidente de la Commission Recherche


Nabila GAERTNER-MAZOUNI

Professeur en écologie marine à l’Université de la Polynésie française et Vice-présidente Recherche, elle a mis en place et anime une politique volontaire pour la promotion de la recherche et de l’innovation.

Auteur de nombreuses publications internationales, ses travaux de recherche portent sur l’écophysiologie des bivalves et les interactions entre l’aquaculture et l’environnement.

Nabila coordonne depuis plus de 20 ans, des projets interdisciplinaires et pluri-acteurs sur la gestion des ressources marines (aquaculture, pêche), et sur le transfert/mutualisation des connaissances. Ses travaux concernent également les questions de pollution plastique et la recherche de solutions alternatives (biomatériaux).

Animée par une volonté de transmission et de restitution des connaissances, et considérant que la science doit être utile et utilisable, elle s’est investie depuis de nombreuses années dans la communication scientifique.

Neil DAVIES

Berkeley University of California Gump South Pacific Research Station

Directeur


Neil DAVIES

Neil DAVIES est diplômé de l’Université d’Oxford et de l’université de Londres. Il est directeur de la station de recherche du Pacifique Sud Gump de l’université de Californie à Moorea et chercheur affilié à l’Institut de science des données de Berkeley. Il est également l’un des directeurs fondateurs de l’association Tetiaroa Society et de la « Blue Climate Initiative ».

Neil a initié le premier séquençage génétique de toute une île tropicale. Il est membre du conseil d’administration du « Genomics Standards Consortiu » et coauteur du livre « Biocode : The New Age of Genomics » (Oxford University Press).

Avec ses collègues de Berkeley, CNRS, ETH Zurich, UC Santa Barbara, et de l’Université d’Oxford, il a lancé le Consortium IDEA en 2013 qui cible la construction de « jumeaux numériques » (avatars) des systèmes sociaux-écologiques pour aider les populations locales à atteindre leurs objectifs en termes de développement durable.

En 2018, Il a cofondé l’entreprise « EvolutionXD » (basée à San Francisco) qui s’appuie sur la technologie « blockchain » pour promouvoir le partage des données scientifiques et le développement des « community data trusts ».

Hervé Teivitau VARET

Institut Louis Malardé

Directeur


Hervé VARET

Ingénieur de formation (Informatique avancée – ESE), Hervé Teivitau VARET participe dès son retour en Polynésie à la mise en place de solutions informatiques marquantes pour l’Administration de la Polynésie française.

À l’initiative du premier Système d’Information Géographique (SIG) de gestion des ressources marines et de la perliculture de Polynésie française réalisée dans les années 1990 à partir de fonds de cartes dérivés d’images spatiales, il conduit au début des années 2000 le chantier d’informatisation de la Direction des affaires foncières qui aboutira à la mise en place des principales applications de gestion (cadastre, généalogie, recette et conservation des hypothèques), permettant ainsi un accès facilité à des documents d’une importance majeure pour la résolution des problèmes fonciers de la population polynésienne.

Nommé en 2001, chef du service informatique de Polynésie française (SIPF), il s’emploiera à stabiliser les grandes applications de gestion de la collectivité et initiera la certification ISO 9001 du SIPF.

Il oriente à partir de 2007 sa carrière vers les métiers du budget et de la prospective. Il est le promoteur de la démarche de performance du Gouvernement de la Polynésie française et mettra en place à partir de 2012 les projets annuels de performance et rapports annuels de performance de la collectivité.

Il est, depuis 2018, Directeur général de l’Institut Louis Malardé, établissement public de recherche et de santé publique dont l’implication est majeure dans la gestion de la crise sanitaire Covid en Polynésie française.

Alexandre TROUVILLIEZ

Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie

Chargé de mission “Énergies renouvelables, développement durable”


Alexandre TROUVILLIEZ

Diplômé de l’École nationale des travaux publics de l’État et de l’Université de Grenoble, Alexandre TROUVILLIEZ obtient son doctorat à l’Université de Grenoble à la frontière de la physique atmosphérique et de la glaciologie.

Il poursuit ses travaux de recherche en tant qu’ingénieur de recherche au Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) avant d’intégrer les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Il y assure simultanément les fonctions de chef du service logistique et approvisionnement, adjoint au chef de district des îles Éparses et chef de missions australes.

En 2019, il rejoint la Polynésie française, l’Agence de la transition écologique (Ademe) et le Haut-commissariat de la République où il accompagne les politiques environnementales.

Stéphane RENARD

Stratégie Tourisme insulaire

Expert


Stéphane RENARD

Résident depuis près de 20 ans de l’île de Raiatea, Stéphane Renard est l’un des co-fondateur en 2007 de la société Archipelagoes, présente en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie, spécialisée dans le développement sectoriel au confluent du tourisme et du maritime. Il participe depuis 15 ans à différentes initiatives de structuration de filières en Polynésie française et dans le Pacifique Sud.

À ce titre, il est co-fondateur et coordinateur du Tahiti Cruise Club (Club de la Croisière de Polynésie française) depuis 2009 ; co-fondateur et secrétaire général de la South Pacific Cruise Alliance de 2011 à 2017 ; co-fondateur et coordinateur du Cluster Maritime de Polynésie française depuis 2014 ; chargé de mission tourisme auprès de la Communauté de Communes des îles Marquises (CODIM) de 2013 à 2015.

Par ailleurs, il est en charge d’une mission d’assistance technique au déploiement de la « Stratégie de développement du tourisme 2015-2020 » auprès du Ministère du Tourisme du Gouvernement de la Polynésie française depuis janvier 2017. Il coordonne également l’élaboration participative de la nouvelle stratégie du tourisme 2021-2025 « Fāri’ira’a Manihini 2025 », depuis 2020.