Speakers - Yannick VIOLIN | Tech4Islands | La French Tech Polynésie

Réalisateur, Directeur de production et directeur technique sur des films et des attractions réalisées en images de synthèse et en prises de vues réelles. Après avoir débuté par une carrière de dessinateur industriel en 1979, au sein de la division Simulateur d’avion du groupe Thomson SA, il rejoint Thomson Digital Image (TDI) en 1985 pour ses débuts dans la création audiovisuelle numérique. À cette période, TDI développe un logiciel 3D « Explore » qui est une des ancêtres du logiciel Maya. En 1989, il rejoint la société Ex Machina qui deviendra le plus important studio européen d’image de synthèse des années 90. Après quelques années passées au poste d’infographiste, il occupe les fonctions de directeur de production sur les différents secteurs d’activités que sont : le cinéma dynamique, le film relief, le film publicitaire, et les différents formats d’exploitation : film 35mm, film 70mm, Imax écran géant et vidéo numérique haute définition.

Depuis 1993, il a participé à la réalisation d’une trentaine de films reliefs. En 2003, il fonde la société Nayade, dont une des spécialités est la production de films en relief.

Le 3D numérique au service du divertissement et de la muséographie

Dans l’univers de l’attraction, la 3D permet une immersion du spectateur en effaçant les frontières de l’écran, le spectateur n’est plus face à une image mais se retrouve dans l’image, on y ajoute un effet 4D par un mouvement synchronisé des fauteuils, des effets 5D en projetant de l’air ou de l’eau sur le visage du spectateur à des moments clefs du scénario. L

Le spectateur n’est plus un simple spectateur face à un écran mais il devient acteur de l’aventure dans laquelle il est projeté.

Dans la muséographie, la 3D permet de mieux visualiser des espaces ou des formes en y ajoutant une information de volume, cela aide à la perception et à une meilleur analyse d’environnements inconnus.

Aujourd’hui dans une société où la technologie et le multimédia ont envahi les foyers, la 3D reste un outil magique qui permet d’interpeler et de surprendre le spectateur.

. Jeudi 16 mars 2017     . 13h30    . Auditorium de la CCISM     . Public Conference